Talkers

Agron KOZHANI

agron-e1517833099966.jpgAprès avoir fui la guerre du Kosovo, Agron Kozhani est arrivé en France en 1999. Depuis, il a toujours vécu en zone urbaine sensible.

Amené à évoluer dans un collège où la plupart des élèves étaient issus de quartiers populaires, Agron s’oriente vers un BEP à la fin de la classe de troisième.

Cependant, il a réussi à prendre conscience qu’il est possible de s’affranchir du cadre de référence dans lequel il a évolué.

Désormais il est ingénieur.

Retrouver son talk en cliquant sur ce lien.

Anne BELOT

Anne BELOTIngénieure agronome de formation, Anne est engagée pour la construction d’un monde plus chouette, et actuellement, elle dessine des BDs inspirantes qui abordent de nombreux sujets de société.

En 2016, elle crée WeWaste, une association lyonnaise de sensibilisation à l’impact des déchets sur l’environnement. En 2017 naît le projet Z’EMBA pour proposer un accompagnement vers l’implémentation d’une offre Zéro Déchet dans les entreprises de l’agroalimentaire.

Revenons quelques années en arrière… Comment Anne en est arrivée là ? Avant ces aventures entrepreneuriales, Anne a travaillé en Belgique, chez ADE, comme évaluatrice de mesures agricoles européennes. Puis en Australie, dans un laboratoire de biologie marine, où elle se confronte à la fragilité des espaces marins et prend conscience des enjeux qu’il y a à respecter notre environnement. Elle est aussi tour à tour cheffe de projet d’innovation en viticulture de précision, animatrice de centre aéré, vendeuse dans la grande distribution, conférencière…

Véritable couteau suisse, Anne est passionnée par mille domaines. Formée à la communication non violente, ainsi qu’aux outils d’intelligence collective, Anne met l’humain et l’environnement au cœur de son métier. Pour compléter ses compétences, elle se forme pour devenir coach en développement personnel et professionnel.

Blog : www.annebelot.fr

Retrouver son talk en cliquant sur ce lien.

Christine BUISSON

christine-buisson.jpgChristine Buisson conduit depuis plus de 20 ans des recherches et des expertises sur le sujet de la modélisation, de l’observation et de l’optimisation du trafic routier. Elle cherche à comprendre les mécanismes physiques à l’origine de la congestion pour valider les outils de simulation et d’évaluation et ainsi proposer de meilleurs outils de régulation. Ses travaux peuvent être publiés dans des revues académiques ou donner lieu à des conseils aux exploitants ou aux collectivités locales. Elle a aussi contribué à des actions de diffusion auprès du grand public (voir par exemple). Depuis peu, elle réfléchit à la production de recherches en format ouvert pour permettre aux citoyens de s’approprier les outils méthodologiques produits par le monde académique. C’est pour elle un moyen de leur permettre d’intervenir de manière informée dans le débat public.

Physicienne de formation, elle est directrice de recherches à l’institut français des sciences et technologies des transports de l’aménagement et des réseaux (Ifsttar). Elle enseigne à l’école nationale des travaux publics de l’Etat (ENTPE).

Retrouver son talk en cliquant sur ce lien.

Irina AVODAGBE

Irina

Après une licence professionnelle au Bénin dans le domaine de la construction, Irina décide de booster son parcours par une expérience à l’international. Elle quitte son cocon familial pour divers pays, aussi bien pour la sous-région ouest africaine que pour la France.

Nouvelles expériences, nouveaux challenges. Mais cela ne l’effraie pas… bien au contraire car les challenges, ça la connaît !

Aujourd’hui avec son diplôme d’ingénieur en poche, Irina veut partager avec vous quelques moments forts de ses expériences.

Retrouver son talk en cliquant sur ce lien.

Jérémie AZOU

Qui de mieux placé qu’un sportif pour parler de performance ?

Jeremy Azou
Photographe : Lucille BOUDOUX

Champion olympique, double champion du monde ou encore quintuple champion d’Europe, on ne présente plus Jérémie AZOU dans le milieu de l’aviron. Mais en plus d’être un grand sportif, Jérémie est également kiné–ostéopathe, écrivain et comme si cela ne suffisait pas, il propose également son expertise en tant que consultant !

Il viendra nous faire part de son expérience et nous expliquera ce pour quoi les limites sont faites selon lui.

Retrouver son talk en cliquant sur ce lien.

Kamelia RACHEDI

kamelia.jpgJe m’appelle Kamélia Rachedi, j’ai 16 ans et je suis originaire de Vaulx-en-Velin.

Elève en première littéraire au lycée Robert-Doisneau de Vaulx, je participe au programme « Jeunes Leaders » du centre social Georges-Lévy.

Depuis maintenant deux ans, je fais partie de l’équipe du projet PoliCité.

C’est une recherche-action qui vise à améliorer les relations police-population dans les quartiers populaires.

Avec une dizaine d’autres jeunes, nous avons pour projet de créer une bande-dessinée, en partenariat avec des chercheurs de la chaire UNESCO Politiques Urbaines et Citoyenneté de l’ENTPE et des élèves de l’école de dessin Emile Cohl.

Retrouver son talk en cliquant sur ce lien.

Luc SCHUITEN

Adobe Photoshop PDFArchitecte visionnaire bruxellois, Luc Schuiten n’en est pas moins un admirateur de la nature d’où il tire ses idées. Il nous propose de découvrir des villes et bâtiments entièrement tournés autour de la nature dans lesquels l’homme trouve toute sa place.

Il nous dépeint un avenir positif et écologique grâce à ses nombreux dessins, qui nous emmènent dans des villes naturelles, tout en laissant libre court à l’imagination du spectateur pour trouver sa place dans sa ville du futur. « Vegetal city » est ainsi un ensemble d’idées sur le transport, les bâtiments et l’urbanisme nous laissant imaginer l’évolution des villes actuelles telles que Strasbourg, Metz, Bruxelles…

Retrouver son talk en cliquant sur ce lien.

Nina FASSE

Photo Nina FASSE tedX (2)

Je m’appelle Nina FASSE, j’ai 20 ans et je suis originaire de Nancy. Je suis actuellement étudiante en 1ère année à l’ENTPE et étudie dans le domaine de l’aménagement durable des territoires.
Il y a 5 ans, j’ai fait une rencontre qui a bouleversé mon quotidien. L’échange et le partage ont été les maîtres mots de cette expérience unique qui a modifié ma manière de voir le monde !
Aujourd’hui, je tenais à raconter cette histoire mais surtout à partager ce qu’elle a pu m’apporter et pourra NOUS apporter demain.
Retrouver son talk en cliquant sur ce lien.

Pablo SERVIGNE

Pablo Servigne 4 - (c) Jérome Panconi
© Jérome PANCONI

Pablo Servigne a une formation d’ingénieur agronome et un doctorat en biologie. Il a quitté le monde académique en 2008 pour devenir chercheur « in-terre-dépendant ». Il écrit et donne des conférences sur des thèmes comme l’agriculture du futur, la transition, l’effondrement de notre civilisation, la résilience ou encore les mécanismes de l’entraide.

Il est l’auteur de Nourrir l’Europe en temps de crise. Vers des systèmes alimentaires résilients (Nature & Progrès Belgique, 2014, réédition Babel, 2017), co-auteur du Petit traité de résilience locale (Charles Leopold Meyer, 2015), du très remarqué Comment tout peut s’effondrer. Petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes (Seuil, 2015), et de L’entraide, l’autre loi de la jungle (Les Liens qui Libèrent, 2017).

Retrouver son talk en cliquant sur ce lien.

Professeur Feuillage et Sophie Shemalenko

« Professeur Feuillage » est la chaîne YouTube qui vulgarise les grandes thématiques environnementales avec humour.

Professeur feuillage1

Créé en 2014, ce programme compte désormais près de 100000 abonnés ce qui est bien mais pas top… Mais c’est pas mal quand même.
Si Professeur Feuillage (Mathieu Duméry) et son assistante Sophie Shemalenko (Lénie Cherino) forment un duo scientificomique un peu trash et irrévérencieux c’est pour mieux te convaincre mon enfant…

Car oui ! La communication écolo doit être positive. Nombreux sont ceux qui en parlent de façon anxiogène, or, l’anxiété ne génère pas le mouvement et notre cause a plus que jamais besoin de mouvement. « Le poing levé et un doigt dans le Cul ». Telle était notre première devise… mais elle ne faisait pas l’unanimité. Alors on a opté pour « L’humour est une arme de sensibilisation massive ».

Et vous savez quoi ? Bientôt, on sera plus nombreux que ceux qui s’en foutent !

Retrouver son talk en cliquant sur ce lien.

Urvashi SINGH

Urvashi SINGHEntre Lyon et New Delhi

A l’issue de mes études à la faculté de Français de Jawahar Lal Nehru University (JNU), j’ai été assistante de langue au lycée Ampère de Lyon.

J’ai ensuite poursuivi des études de Français Etrangère à La Sorbonne à Paris, puis à l’ENS-LSH de Lyon où j’ai obtenu un DEA en « Dictalographie des Langues et des Cultures ».

Dès mon arrivée ici en 1998, j’ai été frappée par les habitudes quotidiennes si différentes de celles de l’Inde et aussi par le gaspillage.

Dans mon enseignement, je présente volontiers à mes jeunes étudiants la vie quotidienne et la culture en Inde. C’est une manière de leur faire partager d’autres façons d’aborder le monde. Cet échange est d’ailleurs un enrichissement mutuel depuis vingt ans. Ensemble nous abordons des thèmes sensibles tels que le développement durable, l’environnement ou le respect de l’animal. Sur ces points, et malgré ce que l’on pourrait croire, l’Inde a certainement beaucoup à nous apprendre.

Retrouver son talk en cliquant sur ce lien.